info@atelierssahm.org

(242) 01 058 59 27
(242) 04 499 94 52

CENTRE POUR L’ART, LA RECHERCHE ET LE PARTAGE DES SAVOIRS

Notre Mission

LES ATELIERS SAHM créés par la plasticienne Bill Kouélany sont nés d'une vision d'une maison cassée, d'une architecture inachevée, d'une vie détruite se transformant  grâce à l'art en une belle ruine, en un objet d'art : écriture, tout simplement, d'une vie, de la vie, à la fois une et changeante, toujours en construction. Qui construit, se construit, se reconstruit…

LES ATELIERS SAHM sont une plateforme culturelle des arts plastiques et également ouverts à la littérature, au théâtre, au cinéma, à la musique. Cette structure vise à favoriser la création au Congo.
L'accent est donc mis sur la formation des jeunes. Des jeunes, comme fondation de toutes nations possibles, imaginables…

Lire la suite

Evénement

Exposition : Sony m'a vendu son destin, 19 Décembre 2015 - 19 Janvier 2016

Chers Amis de la Culture et Amoureux des Arts visuels, LES ATELIERS SAHM vous invitent à venir baigner dans l’encre, la sueur, la salive et le sang de Sony Labou Tansi, romancier, poète, dramaturge, homme de théâtre et penseur congolais, à travers une exposition multiforme basée sur son oeuvre: une oeuvre originale qui a marqué l’histoire littéraire mondiale.

Cette exposition intitulée: Sony m’a vendu son destin donne corps à ce qu’il avait souhaité, suivant cette déclaration: «Je vais travailler dur pour que je puisse influencer par le verbe une, deux, trois, quatre ou cinq générations»

Exposition: Les Ateliers Sahm exposent chez CFAO Congo

Du 28 Novembre au 21 Décembre

Exposition en cours : 4e RIAC
Thème : Art et Sport ; les jeux africains, du 27 Septembre au 27 Novembre 2015


Les Jeux africains, aussi appelés jeux panafricains, sont une compétition sportive multsidisciplinaire disputée tous les quatre ans par les sportifs africains. La première édition s’est tenue en 1965 à Brazzaville. Après neuf éditions organisées respectivement par le Nigéria (2 fois), l’Algérie (2 fois), le Kenya, l’Egypte, le Zimbabwe, l’Afrique du Sud, le Mozambique ; le Congo Brazzaville reprend le flambeau d’une compétition qu’elle a vu naître. En 2015, cette compétition panafricaine totalise cinquante ans d’existence.
LES ATELIERS SAHM, s’inspirant d’une longue tradition dans laquelle l’art s’intéresse au sport non pas comme un thème qu’il s’agirait d’illustrer mais un sujet à part entière pour appréhender le monde, veulent prendre part à cette fête sportive qui s’annonce grande.
Télécharger le dossier de presse

Exposition : de Poto-Poto aux Ateliers Sahm, du 29 Mars au 29 Juin 2015

« DE POTO-POTO AUX ATELIERS SAHM » est une exposition qui donne à voir le passage d’une écriture à une autre : passage tout en douceur ou avec douleur…
Narrative, avec la trame anodine des faits divers du quotidien, telle s’annonce cette exposition dont le vernissage aura lieu le 29 mars 2015 à partir de 15h.

Exposition : D’une rive à l’autre..., du 23 janvier au 14 mars 2015
« D’une rive à l’autre, jeunes plasticiens de Kin et Brazza » est le titre de l’exposition que l’Institut Français de Kinshasa présente en partenariat avec LES ATELIERS SAHM. Cette exposition réunit six artistes dont trois de Kinshasa et trois de Brazzaville, du 23 janvier au 14 mars 2015. Ce nouveau pont artistique entre Brazzaville et Kinshasa participe de la volonté affichée des ATELIERS SAHM dès 2012 de créer un dialogue artistique entre les deux cités.
En effet, cette exposition fait écho à Congo(s): esthétiques en partage au-delà des géographies présentée, en mai et juin 2014, à la Biennale Dak’art et aux ATELIERS SAHM.

3e rencontre internationale d'art contemporain: Textiles du continent et dynamiques artistiques

Pourquoi le textile ?
Réfléchir sur le textile c'est le penser esthétiquement, historiquement, philosophiquement, économiquement, éthiquement, religieusement, et dans la perspective de la mondialisation. Se vêtir est un acte allégorique, exprimant des codes et des comportements sociaux. Il peut être facteur d'intégration sociale ou de stigmatisation.

Cette thématique soulève la question ambigüe du pagne africain - qui sous-entend aussi celle de savoir ce que signifie être Africain aujourd'hui : reflétant l'image Africaine, ce qui a la réputation d'être typiquement africain n'est qu'un produit d'importation. L'exemple nous est donné avec le Wax Hollandais.

Rassembler des artistes du continent autour du thème du textile vise à questionner la perception du vêtement. Pour y déceler notre idée du beau : comment se matérialise-t-elle dans nos choix et habitudes vestimentaires, pour explorer sa dimension symbolique, et politique.

Envisager le textile comme fil conducteur de productions artistiques n'est donc pas sans mobiliser un regard qui transcende la matière en tant que telle.

La rencontre internationale d'art contemporain a lieu jusqu'au 31 Décembre